Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Platoon (exposé CPES)

Publié le 13 Janvier 2013, 22:57pm

Catégories : #Philo & Cinéma

 

PLATOON

exposé de mr Biget, CPES, Saint-Cyr, 2012

 

 

Le film Platoon est un film de guerre Américain écrit et réalisé par Oliver Stone en 1986 dont l’action se déroule durant la guerre du Vietnam. Il est en partie inspiré de la propre vie du réalisateur lui-même vétéran de ce conflit ce qui donne a ce film une certaine fidélité entre le film et la réalité.

Le sujet central de ce film est le combat de deux sergents « Barnes et Elias » incarnant un modèle pour les jeunes soldats les accompagnants dont le narrateur de l’histoire fait parti.

Barnes est la représentation d’un soldat aveugle ne sachant que tuer, ivre de sang et incontrôlable.

Elias lui au contraire refuse de s’avilir même face a la cruauté de l’ennemie. Il se fait la représentation d’un concept que nous développerons par la suite, le concept de Guerre juste.

L’extrait sur lesquels nous nous appuierons est situé au milieu du filme et représente une scène ou la compagnie en question après les traitrises de l’ennemie entre dans un village vietnamien pour en prendre le contrôle et y trouver des armes. La tournure des choses va très vite aller de mal en pire, la découverte d’arme entrainant des actes de massacres de barbaries ou les Américains pilleront puis bruleront le village après en avoir violé et tué certain habitants Malgré l’intervention  de quelques rares soldats dont le sergent Elias dont nous avons parlé précédemment.

 

Le contexte d’une guerre juste peut il justifier l’injustifiable ?

 

1 Notions de Guerre et de Guerre juste.

2 La guerre du Vietnam une guerre juste a l’origine.

3 Notions de respect  du droit et de la morale dans le contexte d’une guerre juste.

4 Réponse a la problématique.

 

A La guerre

 

Au sens strict du terme, la guerre est ne lutte armée entre groupe sociaux ou entre états. Mais d’un point de vue philosophique la guerre se définit différemment celons les philosophes. Par exemples chez Rousseau « La guerre n’est point une relation d’homme a homme, mais une relation d’état a état dans laquelle les particuliers ne sont ennemis qu’accidentellement » Cette citation signifie que la guerre n’est pas un affrontement d’homme a homme mais d’état a état, un simple enjeu de ces derniers. Les hommes ne sont qu’ennemi parce qu’ils se battent pour l’état. Rien ne les destiné a être ennemi au préalable.

Ou alors chez Clausewitz. Disant que la guerre est un moyen de contraindre un adversaire a le faire exécuté notre volonté, d’exiger de lui ce que l’on souhaite. Mais aussi bien chez lui que chez Rousseau la guerre est un moyen pour un état de continuer et de rependre sa politique.

Néanmoins aujourd’hui la guerre prend de nouvelle forme. Elle n’engage plus uniquement des soldats mais aussi énormément de civils. De plus les acteurs des guerres ne sont aujourd’hui que rarement les états. Exemple du terrorisme agissant violement sans aucune déclaration de guerre. Ce

 sont des groupuscules et non des états directement.

 

B La guerre juste

 

Pour définir cette notion de guerre juste nous nous appuierons sur le philosophe saint Thomas d’Aquin qui dans un but de concilier saint Augustin et Aristote sur les questions morales puis de liberté de l’homme définit et explique ce qu’est la guerre juste.

C'est-à-dire un mode de pensé et de conduite morale montrant dans quels conditions la guerre est moralement acceptable.

Pour Saint Thomas d’Aquin si une guerre peut être qualifié de juste alors elle doit être circonscrit par 3 règles, des principes de justice. En premier lieu L’autoritas principis c'est-à-dire l’autorité publique .L’action guerrière doit être conduite par l’autorité publique légitime c'est-à-dire un état reconnu de tous et non dirigé par une minorité ou un lobby. En second la guerre si elle se veut juste doit respecter la Causa justa ou la cause juste en français. L’attaque ne doit pas être commandée par des convoitises ou agression illégitime. Chaque entré en guerre doit être précédé d’une agression d’un autre état. Une menace réelle exigeant obligeant une réaction immédiate.

En troisième et dernier critère d’une guerre il faut que le belligérant, celui qui fait l’action d’entré en guerre ait l’intention de promouvoir le bien sur le mal.de limiter celui-ci. La guerre doit être la promotion du bien sur le mal. La guerre juste serait donc une victoire du bien sur le mal.

 

Dans quelle mesure peut-on considérer la guerre du Vietnam comme une guerre juste ?

 

 

On peut considérer que la guerre du Vietnam est une guerre dans la mesure ou les Etats Unies a l’origine avaient un rôle et un but protecteur du Vietnam du sud menacé par le joug communiste du Vietnam du nord. Sans oublier que ceux-ci réprimaient toute opposition dans le sang et la violence. De part cette mesure a l’origine protectrice l’entré en guerre des Etats unis est en lien avec les 3 règles fixés précédemment et a partir d’ici nous pouvons parler de la guerre du Vietnam comme étant  une guerre juste.

 

Mais dans cette scène du film nous pouvons  constater que durant la prise de position de la compagnie dans le village rien ne respecte les causes d’une guerre juste. L’invasion du village se solde par des meurtres destruction et massacre d’individu désarmé. Les soldats sont livrés à eux mêmes et se livrent aux pires actes de barbaries. Soit des actes en entière contradiction avec les lois de la guerre juste et entièrement immorale. Immoral dans la mesure où les actes sont décidé et prémédité. Ils entrent dans le village avec des aprioris notoires. Ils les injurient avant même d’être dans le village. Ils violent volontairement certaine femmes et s’y mettent a plusieurs. On insiste ici a une inversion très rude des rôles de part les actes de barbaries commit  au préalable par les vietnamiens sur les américains.

Si ces derniers en arrivant dans le village avaient respecté ce concept de Guerre juste ils auraient dus faire prévaloir le bien sur le mal. Le mal représenté par les actes de barbaries exécutés dans le village. Ici ils sèment le malheur derrière eux C’est ce que l’on constate dans la dernière scène ou ils incendient le village.

 

C Lois et droits

 

Le contexte de guerre juste n’exclus pas l’obéissance a des lois .En philosophie on peut considérer et distingué deux formes de droits.

Le droit positif et le droit naturel. Le droit positif n’est autre qu’un ensemble de lois institué pour leurs positivités. Il possède deux aspects. Un aspect objectif, il s’impose c’est une obligation et un aspect subjectif dans la mesure où il autorise. Il interdit pour l’un ce qu’il autorise pour l’autre. J’interdis pour donner un bien à autrui.

Le droit naturel ce sont des prérogatives ou interdictions qui nous sont attribués en fonction de notre appartenance à l’humanité. Il ne faut pas le confondre avec le droit de la nature qui lui est purement biologique il est plus communément appelé comme la loi du plus fort. Le droit naturel est logique rationnel il se manifeste comme normal logique morale. Sous entendus il est moral il nous permet de tendre vers le bien.

Hors si nous nous replongeons dans le contexte de la guerre juste on doit considérer que celle-ci respecte le droit naturel. Ainsi elle a pour objectif de tendre vers le bien voir même le bien. Nous avons le choix même dans le cadre de la guerre d’appliquer la morale ou non. Il y a un choix de conscience à faire. Le choix d’apporter ou non des choses en lien avec la guerre juste des éléments moraux ou a l’inverse de ne pas respecter cela et d’amener du mal. Dans le cadre d’une guerre prétendus comme juste on doit respecter la moral coute que coute. Même si celle-ci parait difficile dans certain cas de figure difficile à appliquer.

 

 

Par conséquent la guerre du Vietnam si juste soit elle dans sa déclaration et les raisons première de l’entré en guerre des USA ne permet pas de justifier l’injustifiable. Injustifiable montré a travers ces scènes de barbaries. Ils s’opposent en ne respectant pas les closes de la guerre juste en ayant décidé leurs actes au préalable ils s’opposent aux droits et ont choisi l’immoralité. La plus part on fait ce choix contrairement a d’autres ce qui montre la liberté de choix la liberté de choisir entre le bien et le mal. La guerre juste ne peut se solder par des massacres prémédités ou elle serait en contradiction avec elle-même.

Mais dans le cadre d’une guerre ou dans les deux camps des atrocités sont commises qu’en reste t’il de la morale et de son application ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article