Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Humanités, littérature et philosophie Ière- méthodologie pour l'épreuve écrite

Publié le 2 Janvier 2021, 09:23am

Catégories : #HLP (Humanités Lettres Philo)

Humanités, littérature et philosophie Ière- méthodologie pour l'épreuve écrite

Rappel : l’épreuve de fin de première pour les renonçants dure 2 heures ; elle comporte un texte qui donne lieu à une question d’interprétation (commentaire) et à un essai. Si le texte est littéraire, le commentaire l’est aussi et l’essai est plutôt philosophique, et inversement.

En terminale, l’épreuve dure 4 heures et est composée de la même façon.

 
La question d’interprétation

 Elle est notée sur 10 points. Cet exercice vise à expliquer, interpréter un texte littéraire de manière organisée, en utilisant des outils d’analyse littéraire acquis depuis le collège. Il ne s’agit pas seulement d’expliquer ce que dit le texte, mais aussi comment il le dit et dans quelle intention, dans quel but, d’en montrer la singularité.

L’essai

Cet exercice constitue la 2e partie de l'épreuve ; il est noté sur 10.

Objectif : il s’agit de répondre à une question en lien avec le texte que vous avez commenté et le programme de la spécialité.

Votre réponse doit être développée, organisée, argumentée, et illustrée par des exemples précis.

Ces exemples peuvent être pris dans les textes étudiés pendant l'année ou votre culture personnelle (lectures, films, actualité, connaissances historiques)

 

Comment procéder ?

Analyser le sujet

Il faut être sûr de bien comprendre le sujet pour ne pas faire de hors sujet. Pour cela, il est important de réserver une feuille de brouillon à l’analyse du sujet. En premier lieu, il faut rechercher et expliquer les mots-clefs, noter les exemples auxquels ils nous font penser.

ex : Selon vous, l’écriture en vers permet-elle de donner davantage d’autorité à un propos ?

 

Selon vous = votre avis

l’écriture en vers = la poésie (lyrique, engagée, historique, philosophique...), la chanson, la fable...

l’autorité d’un propos...

 

- Noter au brouillon les autres idées qui vous viennent à l’esprit pour ne pas les oublier :

 

- Relire le texte donné pour y trouver des éléments de réponse, l’opinion de l’auteur, ses arguments, les exemples qu’il a utilisés.

- Noter les références textes étudiés qui permettent de répondre à la question

 

L’organisation du devoir

On vous demande de livrer une réflexion personnelle sur la question. Vous devez apporter une réponse qui confronte des idées : il faut qu’il y ait une discussion entre elles.

Votre devoir comportera une introduction, un développement en 2 ou 3 parties et une conclusion.

Le plan

Dans la plupart des cas, vous pouvez élaborer un plan en 2 parties :

1) défendre l’opinion proposée dans le texte grâce à 2 ou 3 arguments

2) la réfuter, grâce à 2 ou 3 arguments

- en montrant ses limites,

- en la nuançant,

- en critiquant les idées sur lesquelles elle repose,

- en la dépassant en envisageant le problème posé sous un nouvel angle.

Vous pouvez aussi ne défendre qu’une idée en le développant en plusieurs arguments

 

Le paragraphe argumenté

Chaque argument fait l’objet d’un paragraphe argumenté qui correspond à une étape du raisonnement :

Rappel : un paragraphe commence par un alinéa, est séparé du reste par une ligne blanche.

Il s’organise en 4 parties ;

- vous donnez l’argument que vous allez développer

- vous l’expliquez précisément, en en montrant les implications

- vous donnez un exemple précis, expliqué et analysé en détails. Pour un livre ou un film, vous devez en indiquer le titre, l’auteur, l’année ou la période historique. Vous devez le relier clairement à l’argument.

- vous apportez une conclusion qui rappelle votre argument et montre qu’il a permis de répondre à la question

NB : un argument est une idée, abstraite et générale alors qu’un exemple est concret et particulier, qu’il illustre l’argument, qu’il montre comment il se réalise concrètement.

 

Puisque vous livrez une réflexion, il est important de relier les paragraphes argumentés entre eux car chacun n’est qu’une étape de la réflexion générale. L’enchaînement de vos idées doit être clair et sembler logique ; il doit être visible grâce à des connecteurs logiques.

 

L’introduction :

Elle se compose de 4 parties :

- une phrase d’accroche, qui amène le sujet en montrant pourquoi cette question mérite d’être posée

- la formulation du sujet : il faut recopier la question posée, entre guillemets, avec ses références si c’est une citation d’un texte, et l’expliquer précisément, par exemple en expliquant rapidement certains mots-clefs

- annoncer la problématique

- annoncer votre plan

 

Les transitions :

entre vos grandes parties, vous devez faire une phrase de transition qui fait le bilan de ce que vous venez de dire et qui annonce la suite, en mettant en évidence comment on passe logiquement de l’un à l’autre.

 

La conclusion :

Elle doit faire la synthèse, le bilan de ce que vous avez dit, en en respectant les étapes (mais sans aucun exemple).

Elle doit apporter clairement une réponse personnelle à la question posée.

Elle doit ouvrir la réflexion par une idée qui pourrait permettre de poursuivre ou d’enrichir la réflexion.

 

La dernière étape : la relecture

Vous devez vous relire pour corriger la construction de vos phrases, la grammaire et l’orthographe

 

Comment utiliser le brouillon ?

au brouillon, vous devez avoir une feuille pour chaque étape :

- l’analyse du sujet

- le plan détaillé

- vous pouvez aussi rédiger complètement l’introduction

Ensuite seulement, vous pouvez tout rédiger au propre.

 

caroline bacon

source : 
http://cbaconlettres.over-blog.com/2019/12/specialite-humanites-litterature-et-philosophie.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article