Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


"The Wall" ( " extraits avec les dessin animés de Gerald Scarfe)

Publié le 1 Décembre 2019, 22:06pm

Catégories : #Philo & Cinéma

"The Wall" ( " extraits avec les dessin animés de Gerald Scarfe)

Voici 3 extraits du film The Wall avec les dessin animés de Gerald Scarfe :
 

 

 

Le film développe 3 grands thèmes:
1          la schizophrénie:
PINK construit son mur (mentale) pour se protéger du monde qu'il juge trop agressif. Il dédouble sa personnalité pour devenir un dictateur usant de son statut de rock star pour abuser les foules.
Les textes qui accompagnent la musique insistent sur la fragilité d'un être humain qui peut le conduire au pire. 
2          la critique des pouvoirs
L'école, la justice, le statut de rock star, sont caricaturés par Gerald Scarfe, grand caricaturiste au Sunday Time et au New Yorker. Le dessin animé est, à cette époque (1980) représenté au cinéma surtout par Walt Disney, machine à rêve pour les enfants. Dans The Wall le dessin animé devient machine à cauchemar pour adulte. Les pouvoirs sont dénoncés comme des machines broyant les esprits.
3          la manipulation des masses
Le film dénonce les pouvoirs qui manipulent les hommes. (école, justice, armée, société de consommation et même la musique avec la rock star qui est vénérée comme un dieu.)
Les hommes ainsi asservis sont montrés comme des moutons dans des enclos, avec des masques uniformes et inhumains, dans des milices néo nazis, cassant des vitrines de magasins, suivant leur star les yeux fermés dans sa folie.

Le projet des PINK FLOYD est de dénoncer le caractère "fanatique" du public et plus largement des fanatismes en général qu'ils soient passés (le nazisme), présents ou à venir. Le fanatique ,privé de sens critique, n'a d'autre choix que de suivre.
L’album The Wall de Pink Floyd, sorti en 1979, ne s’inspire pas du tout du mur de Berlin, mais de l’esprit torturé de Roger Waters qui avait l’impression d’avoir bâti un mur entre lui et le reste du monde.
Le public et la critique l'ont vu autrement. Le mur de Berlin construit en 1961 reste dans les années 1980 une cicatrice de la guerre. Le 21 juillet 1990, Roger Waters a organisé un immense concert sur la Potsdamer Platz de Berlin pour financer le World War Memorial Fund for Disaster Relief (Fondation commémorative de la Guerre mondiale pour la prévention des désastres). Roger Waters et une flopée de stars de l’époque (Scorpions, Cyndi Lauper, Bryan Adams et Van Morrison) ont interprété une version modifiée de The Wall tandis qu’un pan de mur de 170 mètres de long était détruit.

"LES MURS"
De tout temps les empires ou les états ont construit des murs afin d'établir une séparation entre eux-mêmes et une catégorie d'humains qu'ils considèrent comme différente de la leur.

source :  http://histoire-des-arts-college.blogspot.com/2016/05/the-wall.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article