Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Le poème du deuil : V. Hugo, "Les contemplations" IV - 1856 Le poème du deuil : V. Hugo, "Les contemplations" IV - 1856 La poésie a maintes et maintes fois été sollicitée pour évoquer la mort et le deuil. Mais quand la mort est indicible, quand la souffrance de celui qui reste est ineffable, quels mots nous reste-t-il pour en parler ? Victor Hugo, avec le poème « 4 septembre... Lire la suite
Le rêve et la conscience : Descartes, "Méditations Métaphysiques", I Le rêve et la conscience : Descartes, "Méditations Métaphysiques", I « Comment est-ce que je pourrais nier que ces mains et ce corps-ci soient à moi ? si ce n’est peut-être que je me compare à ces insensés, de qui le cerveau est tellement troublé et offusqué par les noires vapeurs de la bile, qu’ils assurent constamment... Lire la suite
Le Je et son envers dans "Enemy" (C. Villeneuve, 2014) Le Je et son envers dans "Enemy" (C. Villeneuve, 2014) Synopsis Adam est un professeur timide qui vit avec sa fiancée. Une existence tranquille qui est chamboulée le jour où il fait la rencontre de son sosie parfait, Anthony. Adam épie son double dont chacun de ses faits et gestes devient un miroir de sa... Lire la suite
Le doute et le cogito chez Descartes, "Méditations métaphysiques" (1641), 2ème méditation Le doute et le cogito chez Descartes, "Méditations métaphysiques" (1641), 2ème méditation "Je suppose donc que toutes les choses que je vois sont fausses; je me persuade que rien n’a jamais été de tout ce que ma mémoire remplie de mensonges me représente; je pense n’avoir aucun sens; je crois que le corps, la figure, l’étendue, le mouvement... Lire la suite
Descartes, "le bon sens " dans le "Discours de la méthode" Descartes, "le bon sens " dans le "Discours de la méthode" Le bon sens est la chose la mieux partagée car chacun pense en être si bien pourvu, que même ceux qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que... Lire la suite
La mauvaise foi du garçon de café - J.-P. Sartre, "L'Etre et le Néant" La mauvaise foi du garçon de café - J.-P. Sartre, "L'Etre et le Néant" « Considérons ce garçon de café. Il a le geste vif et appuyé, un peu trop précis, un peu trop rapide, il vient vers les consommateurs d'un pas un peu trop vif, il s'incline avec un peu trop d'empressement, sa voix, ses yeux expriment un intérêt un peu... Lire la suite
HLP 1ère - Platon, "Phèdre" : la graine du discours HLP 1ère - Platon, "Phèdre" : la graine du discours SOCRATE. « Mais celui qui connaît ce qui est juste, beau et bon, aura-t-il selon nous moins de sagesse dans l’emploi de ses semences que le laboureur n’en montre dans l’emploi des siennes ? PHÈDRE. Je ne le crois point. SOCRATE. Il n’ira donc pas sérieusement... Lire la suite
Le sujet, la conscience et la mémoire dans "Memento" (C. Nolan, 2000) Le sujet, la conscience et la mémoire dans "Memento" (C. Nolan, 2000) "MEMENTO" : LE FILM QUI A RETOURNÉ LE CINÉMA | Histoire Du Cinéma #03 - 4mn40 Analyse philosophique - 27 mn : Lire la suite
Bergson, "La pensée et le mouvant" : la mélodie et le chef d'orchestre Bergson, "La pensée et le mouvant" : la mélodie et le chef d'orchestre « Écoutons une mélodie en nous laissant bercer par elle : n’avons-nous pas la perception nette d’un mouvement qui n’est pas attaché à un mobile, d’un changement sans rien qui change ? Ce changement se suffit, il est la chose même. Et il a beau prendre... Lire la suite
Henri Bergson, "Essai sur les données immédiates de la conscience" : conscience, durée et mélodie Henri Bergson, "Essai sur les données immédiates de la conscience" : conscience, durée et mélodie "La durée toute pure est la forme que prend la succession de nos états de conscience quand notre moi se laisse vivre, quand il s’abstient d’établir une séparation entre l’état présent et les états antérieurs. Il n’a pas besoin, pour cela, de s’absorber... Lire la suite