Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Yann Moix, Podium

Publié le 16 Juillet 2012, 14:32pm

Catégories : #ROMANS

Une bible co(s)mique qui propose un accès des plus ludiques à la biographie de Claude François...

 

 

Experts en claudisme, néophytes en claudades, à vos tablettes ! Tout ce vous avez voulu savoir, tout ce que vous auriez voulu ignorer sur Claude François se trouve dans Podium, le roman-paillettes que consacre avec une ferveur décalée Yann Moix au phénomène Cloclo. Mais aussi, mais surtout à la profession de sosie.

 

 

Au coeur du récit, l’itinéraire d’un imitateur gâté, Bernard Frédéric, alias Nanard, commenté par son fidèle bras droit, Couscous, ayant lui-même jadis joué au sosie de Cloclo avant de se tourner vers la carrière plus adéquate à ses prestations de C. Jérôme-bis. Comme n’importe qui ne peut aspirer à copier avec talent Claude François - il y a tant d’imitateurs qui courent les rues - Yan Moix choisit de s’appesantir sur Nanard, Clolo free-lance et non officiel qui va de médiocres galères en nullissimes galas. Un Nanard franchouillard à l’aise dans ses boots de sosie qui, bien qu’il ponctue ses discours enlevés de nombreux emprunts à la langue anglaise, et s’emmêle quelque peu dans la complexité de la grammaire et de la syntaxe françaises, en voit des vertes et des pas mûres dès qu’il s’agit de s’imposer devant le public et le showbiz.

 

 

Grand radin devant l’éternel, jureur de première, épigone dément du grand Claude qui n’est autre que Dieu à ses yeux, Nanard qui a raccroché décide avec Couscous, son désormais road-manager de laisser tomber son boulot de plongeur à l’Arche de l’A 10 et de tout donner pour participer à l’émission " C’est mon choix " consacrée aux sosies du siècle par Evelyne Thomas sur France 3. Podium est la retranscription de cette folle odyssée de l’imitateur dans le monde du sosisme pour renouer avec la gloire des spotlights et la reconnaissance des amateurs invétérés du chanteur... ainsi que de l’intransigeant C.L.O.C.L.O.S (Comité Légal d’Officialisation des Clones et Sosies).

 

 

Dûment renseigné sur la vie du chanteur déclenchant ici tant de passion, Y. Moix délivre un véritable festival ès claudineries, nourrissant son texte de constantes références au calendrier claudien (dont l’étalon est le titre de chaque chanson), aux titres précis de chaque album dont les paroles figurent citées au détour des pages, et d’impressionnantes annexes, aussi érudites que fictives. A mi-chemin du roman et de l’essai, Podium est une bible co(s)mique qui, sous couvert de narrer les exploits du survitaminé Nanard, anti-punks et anti-" homosessuels ", propose un accès des plus ludiques à la biographie de Claude François, dont les moindres habitudes de vie sont passées au crible. On rit franchement à l’évocation de la fureur de ce sosie-pirate et de ses " Bernadettes " en mal de reconnaissance, on prend un grand plaisir à suivre l’auteur dans son délire, millimétré et maîtrisé, d’université claudienne. Tout cela narré par un Couscous envahi par un sporiasis galopant, qui constate d’un œil détaché les gesticulations d’un Nanard tombé dans la clodomania dans la région d’Orléans et en quête d’un ultime "podium" parisien.

 

 

Si Yann Moix met en scène une mythologie claudienne sans faille, on regrette cependant qu’à plusieurs reprises l’auteur se laisse emporter par la beaufitude " pipole " de Nanard et sacrifie la densité et l’originalité de son sujet à des poncifs du comique troupier qui ne font rire que lui. Les pages dédiées à un Nanard bouffi et scatologique, aux affres du karaoké en Z.U.P, où le romancier semble écouler quelques vieilles blagues à la Popeck laissent ainsi le lecteur dans la purée jusqu’au cou, au lieu d’épuiser, comme cela est si bien fait ensuite, la question du business des sosies et de l’imitation créatrice. Recouvert de merde, le podium de strass est à la fois moins brillant et intéressant, le filon du sosisme tué par trop de surenchère gaguesque réchauffée.

 

 

Quel dommage, vraiment, que ces pages-ci viennent parasiter l’élan de l’ensemble, comme si l’auteur s’écoutait parler ou se regardait écrire...

   
 

frederic grolleau

 

Yann Moix, Podium, L.G.F.- Le livre de poche, 2004, 446 p. - 6,95 €.

 
     

Commenter cet article