Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Le vagabond des limbes, L’intégrale tome 5 :

Publié le 16 Juillet 2012, 17:20pm

Catégories : #BD

Putentrailles, jamais le néant n’a été aussi séduisant !

 

Déjà bien servi par le précédent opus, le lecteur est à son comble avec ce tome 5 de l’Intégrale dédiée au Vagabond des limbes car il a droit cette fois-ci, par la réunion de ces trois histoires (" L’enfant roi d’Onirodyne ", " La petite maîtresse ", " Les temps des oracles "), au spectacle bédéique qui consacre les changements hormonaux de la Musky, la file du prince des Eternautes qui accompagne depuis le début Axle Munshine dans ses aventure intergalactiques.

 

Tout commence avec le réveil tant attendu de l’horloge biologique de Musky, rompant enfin son éternelle adolescence pour se donner à son compagnon, payant ainsi de son inéluctable vieillissement l’amour qu’elle lui offre en partage. Tout à sa joie de vivre un tel évènement, Musky entend bien fêter sa féminité en organisant un voyage de noces mémorable sur une planète paradisiaque, histoire de titiller en tous points l’appétit d’Axle. Mais la Guilde qui traque les moindres faits et gestes du " renégat " ne l’entend pas de cette oreille et, voyant dans la consommation de cette union la " terrible menace " prédite par les oracles, décide d’intervenir en enlevant Musky et en la faisant passer de l’autre coté des " portes du sommeil "...

 

Ainsi, au moment même où Munshine prend conscience de la vacuité de sa quête de Chimeer alors que l’amour qu’il cherchait est à ses côtés en la présence de celle qu’il appelle " le petit clown ", au moment précis où il renonce à l’image de son amour onirique pour laquelle il a parcouru l’univers et ses limites les plus extrêmes, le suspense de la saga reprend de plus belle, le maître du Dauphin d’argent décidant de passer à l’acte et de se venger de la Guilde. Mais l’on n’est pas encore au bout de ses surprises car, Musky enlevée, tandis qu’elle porte l’enfant d’Axle, celui-ci voit renaître l’amour perdu quand il rencontre le double génétique de Musky, sa "fissoeur" Muskie, qui va jouer un rôle décisif quant au sort de Munshine, parvenant à l’arracher aux griffes virtuelles d’une Chimeer mortifère instrumentalisée par la Guilde.

 

Godard et Ribera s’en donnent à coeur joie, une fois n’est pas coutume, et non content d’anticiper sur les vertus du clonage avant l’heure, ils nous mettent ici en présence d’un Axle nihiliste et dangereux. Réalisant que, décidément, on n’échappe pas à ses rêves prémonitoires, l’amoureux privé de sa moitié semble bien décidé à anéantir rien moins que son univers grâce aux mystérieuse sphères noires laissées à cette fin par son père Korian dans Le dauphin d’argent.

 

Le graphisme de la série demeure aussi anti-conventionnel que surréaliste, mais les auteurs atteignent ici un sommet dans l’ histoire d’amour impossible, entre folie et érotisme, qui lie Axle à ses rêves interdits. A ce titre, " Le temps des oracles " est le parangon de la saga. Puisque Axle qui veut retrouver à tout prix Muskie, caché par la Guilde, s’attaque aux " oracles ", ces herbertiens vers extraordinaires qui sont l’alpha et l’omega du monde où évolue le Vagabond des limbes.

 

Entre Musky et Muskie, on ne sait plus où donner de la tête, les planètes s’effondrent, les hommes s’étripent, les esprits s’échauffent et surfusionnent. Putentrailles, jamais le néant n’a été aussi séduisant !

 

Lire la critique du tome 4 de L’integrale du Vagabond des limbes

   
 

frederic grolleau

 

Christian Godard (scénario) et Julio Ribera (dessin), Le vagabond des limbes, L’intégrale tome 5 : " Là où rien ne sait ! ", Dargaud, 144 p. - 15,00 €.

 
     

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article