Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Eric Liberge, Monsieur Mardi-Gras Descendres, tome 2

Publié le 16 Juillet 2012, 15:11pm

Catégories : #BD

Etre un mort tranquille n’est décidément pas, ici-haut, à la portée du premier quidam venu !

 

 

Mardi-Gras Descendres a eu tout le premier tome de cette étonnante saga pour mettre de l’eau dans son ersatz de café : qu’il le veuille ou non, il va bien falloir qu’il tente - avec les obsolètes moyens du bord - de cartographier le noir purgatoire. Notre infortuné macchabée va ainsi de déconvenues en déconvenues dans ce deuxième volet encore plus sombre (comme si c’était possible) que le précédent. A mesure que le paysage ambiant se précise - dès que le cartographe maudit et trépassé prend de la hauteur - la psychologie (ou ce qui en tient lieu) des étranges protagonistes de ce décor post-mortem se fait jour (si l’on ose dire) également, avec plus d’acuité.

 

 

C’est que Mardi-Gras Descendres, qui l’ a perdue - définitivement ?, telle est la question -, ne sait plus ou donner de la tête : cornaqué par les membres de la Corniche qui l’ont aussi enlevé - soi-disant pour son bien...-, entouré de psychopompes aussi éthyliques que fantasmeurs, surveillé par les membres du funeste ordre religieux (et totalitaire) de la Salamandre, notre pauvre héros ensqueletté est tiré par tous à hue et à dia. Au risque d’y laisser les derniers os qui lui restent. Etre un mort tranquille n’est décidément pas, ici-haut, à la portée du premier quidam venu ! Il est vrai que l’entrée en matière est plutôt ardue et qu’on a un peu de mal à s’y retrouver, nous autres, entre toutes ces fractions rivales dont les affidés se ressemblent, hormis tel boulon doré ou telle plaquette d’argent liant deux radius, comme deux gouttes d’os, mais le résultat vaut l’effort consenti.

 

 

Après un premier tome (Bienvenue !) enchanteur, malgré le contexte tortueux, ce périple aux confins d’un purgatoire nauséabond revu, corrigé et démythifié avec génie par Eric Liberge porte au lecteur le coup de grâce (esthétique), ne convoquant la couleur que pour rehausser (et non diluer ou noyer) le noir et blanc de la première édition de la série. Bref, on nage dans le bonheur absolu et,pour un peu, on serait presque tenté de rejoindre séance tenante à notre tour (qui viendra bien assez tôt) le purgatoire infernal en question ...histoire de voir sur place à quoi cela ressemble.

   
 

frederic grolleau

 

Eric Liberge, Monsieur Mardi-Gras Descendres, tome 2 : Le télescope de Charon, Dupuis, Collection : Empreinte(s), 2004, 64 p. - 12,95 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article