Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Sumo (partie 2)

Publié par frederic grolleau sur 13 Mai 2006, 15:39pm

Catégories : #Nouvelles perso - poèmes & projets divers

Suite et fin de la nouvelle Sumo

Mais je ne suis pas au centre de ce rayonnement cette fois-ci. C’est Nicolas, qui est partout. Qui est nulle part. Tout individu dispose d’un potentiel de bonne fortune qui s’achève un jour ou l’autre  ; Nicolas a été mon catalyseur. Le mensonge de mon geste, je le sais, est la vérité de ma condition. Je suis né pour abolir les podiums indus.

De retour à Paris, il a fallu attendre trois semaines avant qu’un journal, Le Figaro je crois, ne soit le premier à diffuser un encart à la Une où il était question de l’inquiétude que causait chez ses proches et auprès des milieux autorisés la disparition de Nicolas Rey. Je n’ai pas l’impression que beaucoup d’autres media aient insisté cet été-là (ni les autres saisons qui ont suivi) sur l’inexplicable disparition d’un trentenaire aussi talentueux que ténébreux promis à une fulgurante carrière dans le milieu de la culture et des Lettres en France.
 
 La vie suivait son cours, l’indifférence reprenait ses droits. On parlait déjà pour la future rentrée d’un jeune homme, s’étant fait (re)connaître par des émissions littéraire sans précédent sur le web, comme du nouveau Pivot online…
 Dans une autre vie, je ne tuerais pas Nicolas Rey. J’ai trouvé la réponse que je cherchais  : accepter qu’il n’y en a aucune. Mieux, considérer que la question est un acte en soi qui à ce titre prime sur tout acte pour nous.
 Comme le disait, non sans philosophie hédoniste, mon oncle Roger, maçon vendéen hors pair qui n’était jamais revenu tout à fait équilibré de la guerre d’Algérie  :
«  Quand y a, y a  ; quand y a pas, y a pas  !  ».

frederic grolleau

copyright : www.fredericgrolleau.com & www.ecrivainsenligne.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article