Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Pac-Man compie 40 anni, un’icona pop nata da una fetta di pizza per piacere alle donne (Pac-Man fête ses 40 ans, une icône pop née d’une tranche de pizza pour plaire aux femmes)

Publié le 23 Mai 2020, 09:22am

Catégories : #Echos d'Italie

Pac-Man compie 40 anni, un’icona pop nata da una fetta di pizza per piacere alle donne (Pac-Man fête ses 40 ans, une icône pop née d’une tranche de pizza pour plaire aux femmes)

Corriere della Sera

Pac-Man com­pie 40 anni, un’icona pop nata da una fetta di pizza per pia­cere alle donne
La sto­ria del per­so­nag­gio video­lu­dico più noto di sempre, che ha influen­zato anche musica, arte e cultura degli anni ‘80 e ‘90

di Ales­sio Lana
22 mag­gio 2020

Pac-Man, nato da una pizza (più o meno)
Anche i benia­mini video­lu­dici invec­chiano e dopo i 35 anni di Super Mario tocca a Pac Man rag­giun­gere la vene­randa età di 40 anni.
È nato infatti il 22 mag­gio 1980 e a quanto rac­conta l’ideatore Tōru Iwa­tani, l’ispirazione arrivò durante una cena, quando tolta una fetta da una pizza gli apparì la forma di quello che diven­terà il sim­bolo uni­ver­sale dei video­game.  Come ogni leg­genda però anche questa è in parte da sfa­tare: Iwa­tani stesso qualche anno dopo aveva fatto chia­rezza affer­mando che «In giap­po­nese il carat­tere per la bocca è un qua­drato.  Non è tondo come una pizza e io ho deciso di arro­ton­darlo». Ecco insomma il vero papà di Pac-Man, un kanji, e questa è solo la prima curio­sità con cui vogliamo cele­brare una vera icona pop.

Pac-Man, il nome
Il nome con cui lo conos­ciamo arrivò in realtà solo a cinque mesi dalla nas­cita. In Giap­pone infatti era noto come Pakku-Man, deri­vato da «paku-paku», frase ono­ma­to­peica che ricorda il chiu­dere e aprire la bocca conti­nua­mente.  L’onomatopea è la stessa che accom­pa­gna il movi­mento del per­so­nag­gio sullo schermo, quel suono che tutti abbiamo ascol­tato almeno una volta.  Negli Stati Uniti era arri­vato invece come Puck Man, parola che suo­nava troppo simile alla nota paro­lac­cia inglese con la F, e quindi si visò verso un più ele­gante Pac-Man.

Pac-Man, un eroe «per le donne»
Pac-Man era nato con un obiet­tivo ben pre­ciso: contras­tare i gio­chi dell’epoca, tutti shoo­ter «vio­lenti e di guerra tipo Space Inva­ders», disse Iwa­tani, «Non c’erano gio­chi per tutti e tan­to­meno per donne…  Io volevo qual­cosa che fosse comico e potesse andare bene anche per loro». E infatti nel 1982 ecco com­pa­rire per la prima volta «Ms. Pac-Man», arcade svi­lup­pato da Mid­way con una ver­sione fem­mi­nile dell’omino giallo.  Il Ros­setto, un neo sulla guan­cia e il fiocco in testa carat­te­riz­za­vano la nuova gra­fica del per­so­nag­gio.  Il gioco non fu solo un clone ma al tempo divenne l’arcade più gio­cato di sempre con ben 115 mila cabi­nati dis­tri­buiti nelle varie città statunitensi.

Pac-Man, un suc­cesso pla­ne­ta­rio
L’arrivo di Pac-Man fu un vero ter­re­moto nel mondo video­lu­dico. Nel giro di 15 mesi dall’uscita sta­tu­ni­tense, la Namco/Bandai aveva ven­duto più di 100 mila cabi­nati mentre i gio­ca­tori ave­vano speso oltre un miliardo di dol­lari in  mone­tine da un quarto di dol­laro. Il Guin­ness dei pri­mati l’ha rico­nos­ciuto come l’arcade più dif­fuso di sempre – dal 1981 al 1987 sono stati ins­tal­lati 293.822 cabi­nati –  e nel 2010 ha inco­ro­nato Pac-Man come il per­so­nag­gio dei video­game più ico­nico di sempre. Il 94 per cento degli ame­ri­cani lo rico­nosce al primo sguardo, per­fino più di Super Mario che si è dovuto accon­ten­tare del 93 per cento. […]

——-
tra­duc­tion :

Pac-Man fête ses 40 ans, une icône pop née d’une tranche de pizza pour plaire aux femmes
L’histoire du per­son­nage le plus connu de tous les jeux vidéo, qui a éga­le­ment influencé la musique, l’art et la culture des années 80 et 90

par Ales­sio Lana
22 mai 2020

Pac-Man, issu d’une pizza (plus ou moins)
Même les jeux vidéo mignons vieillissent et, après les 35 ans de Super Mario, c’est au tour de Pac Man d’atteindre l’âge véné­rable de 40 ans. Il est né le 22 mai 1980 et, selon son créa­teur Tōru Iwa­tani, l’inspiration est venue lors d’un dîner, quand une tranche de pizza venant d’être pré­le­vée, lui appa­rut la forme de ce qui devien­dra le sym­bole uni­ver­sel des jeux vidéo.
Mais comme toute légende, celle-ci est en par­tie à démys­ti­fier : Iwa­tani lui-même a éclairci ce point quelques années plus tard en affir­mant que : « En japo­nais, le carac­tère pour la bouche est un carré. Il n’est pas rond comme une pizza et j’ai de decidé de de l’arrondir.” Voilà donc le vrai père de Pac-Man, un kanji [Les kan­jis sont des signes assi­mi­lés à des carac­tères chi­nois dont le rôle est d’écrire une par­tie de la langue japo­naise, chaque kanji ayant une ou plu­sieurs expres­sions pos­sibles dans le sys­tème pho­no­lo­gique nip­pon, ndt.], et ce n’est que la pre­mière curio­sité avec laquelle nous vou­lons célé­brer cette véri­table icône pop.

Pac-Man, le nom
Le nom sous lequel nous le connais­sons n’est arrivé qu’à cinq mois de sa nais­sance. Au Japon, il était connu sous le nom de Pakku-Man, dérivé de « Paku-Paku », ono­ma­to­pée qui rap­pelle la fer­me­ture et l’ouverture de la bouche en per­ma­nence. L’onomatopée est la même que celle qui accom­pagne le mou­ve­ment du per­son­nage sur l’écran, ce son que nous avons tous entendu au moins une fois. Aux États-Unis, il était arrivé en tant que Puck Man, terme qui son­nait trop proche du mot  anglais connu sous le nom de F, puis il est trans­formé en un Pac-Man plus élégant.

Pac-Man, un héros « pour les femmes »
Pac-Man était né avec un objec­tif bien pré­cis : contre­car­rer les jeux de l’époque, tous des jeux de tirs « vio­lents et de guerre de type Space Inva­ders », dit Iwa­tani, « Il n’y avait pas de jeux pour tous et encore moins pour les femmes…  Je vou­lais quelque chose qui soit comique et qui puisse davan­tage leur conve­nir ». C’est ainsi en 1982 qu’apparaît pour la pre­mière fois « Mrs. Pac-Man », arcade déve­lop­pée par Mid­way avec une ver­sion fémi­nine du petit homme jaune. Le rouge à lèvres, un grain de beauté sur la joue et le nœud sur la tête carac­té­ri­saient le nou­veau gra­phisme du per­son­nage. Le jeu n’était pas seule­ment un clone, mais il est devenu l’arcade la plus jouée de tous les temps avec plus de 115000 télé­ca­bines dis­tri­buées dans les dif­fé­rentes villes américaines.

Pac-Man, un suc­cès pla­né­taire
L’arrivée de Pac-Man fut un véri­table trem­ble­ment de terre dans le monde des jeux vidéos. En l’espace de 15 mois après la sor­tie amé­ri­caine, Namco/Bandai avait vendu plus de 100 000 télé­ca­bines alors que les joueurs avaient dépensé  plus d’un mil­liard de dol­lars en pièces de 25 cents. Le Guin­ness des records l’a reconnu comme l’arcade la plus répan­due de tous les temps — de 1981 à 1987, 293.822 cabines ont été ins­tal­lées — et en 2010, il a cou­ronné Pac-Man comme le per­son­nage de jeu vidéo le plus emblé­ma­tique de tous les temps. 94% des Amé­ri­cains le recon­naissent au pre­mier regard, encore plus que Super Mario qui a dû se conten­ter de 93%.  […]

fre­de­ric grolleau

lire la suite de l’article en ita­lien

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article