Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Cours vidéo + quizz Désir (F. Grolleau) :" Accomplir tous ses désirs, est-ce une bonne règle de vie ?"

Publié le 27 Avril 2020, 12:50pm

Catégories : #Philo (Notions)

Cours vidéo + quizz Désir (F. Grolleau) :" Accomplir tous ses désirs, est-ce une bonne règle de vie ?"

D'après la leçon vidéo (mooc philo) de Frédéric Grolleau en ligne ci-dessous : " Accomplir tous ses désirs, est-ce une bonne règle de vie ?"
 
exercice 1 : prendre des notes pour rédiger une fiche de synthèse du cours vidéo
 
Traitement de la question en 4 temps / capsules vidéo
1) intro 
2) problématique & plan
3) encyclopédie : précisions sur le corpus des auteurs
4) ouverture vers d'autres sujets possibles sur la notion
 
exercice 2 : répondre aux quizz dédié (réponses en bas de page pour vous corriger après) :

1. Le tonneau des Danaïdes symbolise dans la mythologie grecque le désir parce que :

a) le tonneau percé ne peut être rempli et suppose un mouvement perpétuel

b) le tonneau est rempli constamment

c) le tonneau contient un nectar qui rend heureux

 

 

2. Le désir est la tendance qui nous pousse vers

a) un objet qui comble un besoin

b) un sujet qu'on espère source de plaisir

c) un objet qu'on espère source de plaisir

 

 

3. Au sens plus essentiel, le désir est une puissance d'exister, de ressentir et d'agir. Quelle citation correspond bien à ce sens :

a) « Le désir qui naît de la joie est plus fort que le désir qui naît de la tristesse. »

(Baruch Spinoza, L'éthique)

b) « Le désir, seul ressort du monde, le désir, seule rigueur que l'homme ait à connaître. » (André Breton, L'amour fou)

c) « Être homme, c'est tendre à être Dieu ; ou, si l'on préfère, l'homme est fondamentalement désir d'être Dieu. » (Jean-Paul Sartre, L'être et le néant)

 

4. Comment Spinoza nomme-t-il l'effort de tout être pour persévérer dans son être (sa puissance d'exister, de résister et d'agir) ?

a) La volonté.

b) Le désir.

c) Le conatus.

 

5. La satisfaction du besoin est :

a) rare.

b) vitale.

c) permanente

 

6. Quelle philosophie nous conseille de ne désirer que ce qui dépend de nous ?

a) le platonisme.
b) l'existentialisme.

c) le stoïcisme.

 

7. Dans le Banquet, Platon dit de Eros qu'il est le fils de :

a) Poros et Pénia

b) Péros et Ponia

c) Piros et Punia

 

8. Le mythe del'attelage ailé du Phédre est caractérisé par :

a) un cheval, le courage, et une jument, la passion.

b) trois chevaux, l'un désignant le courage, l'autre le désir, le dernier l'âme.

c) deux chevaux, l'un désignant le courage, l'autre le désir.

 

9. Pour Schopenhauer, le désir est :

a) un plaisir qu'il faut savoir cultiver

b) une souffrance à laquelle il faut renoncer

c) la marque du libre arbitre

 

 

-----

Réponses :

1/ a) Selon la mythologie, les Danaïdes ont été condamnées à remplir d'eau un tonneau percé. De la même façon que le  tonneau ne sera jamais rempli, le désir n'est jamais satisfait. À peine accompli, il renaît car de la satisfaction passée naît le regret qui est nouveau désir.
2/ c) desiderare en latin désigne la nostalgie de l'astre absent, soit une tension vers ce qui nous manque et dont on croit  qu'il nous satisfera.

3/ a) le conatus designe chez Spinoza la tendance à persévérer dans son être ; dont l'intensité varie selon qu'il nous rapproche de la joie ou qu'il nous rabaisse vers la peine.:c 

4/ c) Chez Spinoza, la pensée du "conatus" renvoie à une pulsion vitale originelle, associant physique et mental, qu'il définit comme "effort de tout être pour persévérer dans l'être".
5/ b) Un besoin est défini en philosophie comme un manque dont la satisfaction est nécessaire car vitale.
6/ c) Le stoïciens distinguent les choses qui dépendent de nous de celles qui n'en dépendent pas : seules les premières peuvent être désirables car signes raisonnable d'acceptation de l'ordre du monde.

7/ a) Eros, l'amour/le désir, est dit fils de Poros (la ressource) et de Pénia (la pauvreté).
8/ c) L'âme dirige un attelage constitué de d eux chevaux, l'un désignant le courage (thumos), l'autre le désir (épithumia).
9/ b) Selon Schopenhauer l'homme en proie au désir oscille constamment entre la souffrance et l'ennui. Sa morale sera une morale du renoncement.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article