Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Spinoza, "Lettre 58 à Schuller" (séries technologiques) + questions / Minority report

Publié le 8 Octobre 2019, 21:15pm

Catégories : #Philo (textes - corrigés)

Spinoza, "Lettre 58 à Schuller" (séries technologiques) + questions / Minority report

"Mais venons-en aux choses créées qui, toutes, sont déterminées à exister et à agir selon une manière précise et déterminée. Pour le comprendre clairement, prenons un exemple très simple. Une pierre reçoit d’une cause extérieure qui la pousse une certaine quantité de mouvement, par laquelle elle continuera nécessairement de se mouvoir après l’arrêt de l’impulsion externe. (...) Concevez maintenant, si vous voulez bien, que la pierre, tandis qu’elle continue de se mouvoir, sache et pense qu’elle fait tout l’effort possible pour continuer de se mouvoir. Cette pierre, assurément, puisqu’elle n’est consciente que de son effort, et qu’elle n’est pas indifférente, croira être libre et ne persévérer dans son mouvement que par la seule raison qu’elle le désire. Telle est cette liberté humaine que tous les hommes se vantent d’avoir et qui consiste en cela seul que les hommes sont conscients de leurs désirs et ignorants des causes qui les déterminent. C’est ainsi qu’un enfant croit désirer librement le lait, et un jeune garçon irrité vouloir se venger s’il est irrité, mais fuir s’il est craintif. Un ivrogne croit dire par une décision libre ce qu’ensuite il aurait voulu taire. De même un dément, un bavard et de nombreux cas de ce genre croient agir par une libre décision de leur esprit, et non pas portés par une impulsion. "

Spinoza, Lettre 58 à Schuller (1674).

 

Question 1 – Dégagez la thèse du texte et montrez comment elle est établie.

Question 2 – Expliquez : (a) « (...) elle continuera nécessairement de se mouvoir après l’arrêt de l’impulsion externe » (l. 4-5) (b) « (...) les hommes sont conscients de leurs désirs et ignorants des causes qui les déterminent » (l. 11-12)

Question 3 – La liberté est-elle une illusion ? 

-------

Travail à partir d’un extrait de film : Minority report, de Steven Spielberg, 2002.

Visionner le début du film (environ 15min) : l’incipit et la présentation de la « division précrimes » dans laquelle travaille John Anderton, le personnage joué par Tom Cruise. Questions : 1/ Expliquez la mission du département en charge des « précrimes ». 2/ Décrire tous les indices qui poussent Howard Marks à commettre son crime. 3/ Qu’est-ce qu’un crime passionnel ? Pourquoi sont-ils les seuls crimes que la police « antiprécrimes » doit encore empêcher ? 4/ Pourquoi est-il contestable d’arrêter quelqu’un pour un crime qu’il allait commettre ? Selon vous, l’homme est-il coupable ? 5/ La société décrite donne-t-elle la priorité à la liberté ou à la sécurité ? Voudriez-vous vivre dans une telle société ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article