Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Etta James - "At Last !" (1961) - "Stormy weather"

Publié le 19 Octobre 2019, 09:01am

Catégories : #Philo & musique

Etta James - "At Last !" (1961) - "Stormy weather"

Etta James était la reine du label Chess. Elle avait signé au début des années 60 dans ce label très masculin qui était dans le blues-rock’n’roll-R’n’B  et qui comptait parmi ses membres Chuck Berry, Bo Diddley, Muddy Waters et Howlin’ Wolf. La volonté des frères Chess était de mettre un peu plus de soul et d’artistes féminines dans leur catalogue. Avec Etta ils ont trouvé leur âme féminine.

Grâce aux gênes de son papa italien et sa maman noire, elle avait hérité d’une voix exceptionnelle et d’un physique hors norme. Ses cheveux blonds n’étaient pas naturels, comme ses sourcils dessinés. Son grain de beauté à côté de la bouche était naturel par contre. Comme ses yeux malicieux et ses traits fins qui pouvaient faire tomber n’importe quel spectateur sous son charme.   

At Last! était son premier disque, elle avait mis tout son cœur. Sur les notes de l’album original elle mentionnait qu’elle attendait ce moment depuis longtemps. Qu’elle voulait être connue comme une chanteuse pop capable de chanter Stormy Weather et Sunday Kind of Love mais également des ballades rock. Et c’était le cas.

Sa soul était remplie de passion, d’envolées vocales dignes des plus grandes. Mais la dame était au fond une rockeuse avant-gardiste. Le très célèbre « I Just Want To Make Love To You » le prouve sur cet album. Ou alors son sublime live de 1963 « Rock the House ». Dans une Amérique très conservative où la ségrégation entre blancs et noirs était un fait, avant la tornade des Beatles, elle osait prendre la tête d’un groupe d’hommes et chanter, danser sur scène et glisser des sous-entendus sexuels dans ses paroles.

Respect !  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article