Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


4 cercueils sur un balcon: Goya, Manet, Magritte ("Perspective II. Le balcon de Manet", 1950)

Publié le 24 Juin 2019, 13:47pm

Catégories : #Philo (Notions)

4 cercueils sur un balcon: Goya, Manet, Magritte ("Perspective II. Le balcon de Manet", 1950)

Tout commence au Salon de 1869 avec Édouard Manet. Le célèbre peintre présente Le Balcon...

Deux femmes et deux hommes profitent du soleil à la fenêtre d’un immeuble bourgeois.
Il s'agit de trois amis du peintre dont Berthe Morisot, ici appuyée à la balustrade, qui deviendra plus tard sa belle-sœur.
Mais d’où lui est venue l’idée du balcon ?

Manet fait ici directement référence à Goya. Il s’inspire des Majas au Balcon du célèbre artiste espagnol. Plus qu’un simple clin d’œil, Manet reprend le sujet et la composition du tableau qu’il a vu lors de son voyage ibérique en 1865.

Edouard Manet, Le balcon, 1868-1869, Huile sur toile, 170x124,5 cm, musée d'Orsay

Mais l'histoire ne s'arrête pas là et l'inspiration semble ne pas avoir de frontière ! Après Manet reprenant Goya, c'est au tour de René Magritte de s’inspirer de Manet. On y retrouve encore la même composition, mais cette fois-ci peinte par un belge.

Magritte, peintre surréaliste, aime parodier et faire des emprunts à l’histoire de l’art.
En 1950, il cite même directement son inspiration dans le titre : Perspective II. Le Balcon de Manet.
Volonté de s'inscrire dans une tradition ? Admiration pour la peinture du XIXème siècle ?

René Magritte, Perspective II. Le balcon de Manet, 1950, Huile sur toile, 80x60 cm, Musée des Beaux-Arts, Gand

En vérité, rien de tout cela. Tandis que Manet semblait vouloir rendre hommage à Goya, Magritte décide plutôt de tous les mettre en bière !
Souhaitant réduire au silence les personnages de Manet, il les met littéralement en boîte et enterre ainsi symboliquement l'arrière-garde.

Un an après, Magritte clouera à nouveau les planches d’un cercueil : celui de Juliette Récamier, œuvre de Jacques Louis David peinte en 1800.

En Haut, Jacques-Louis David, Portrait de Madame Récamier, 1800, Huile sur toile, 173×243 cm, Musée du Louvre 
En Bas, René Magritte, Perspective : Madame Récamier de David, 1951, Huile sur toile, 60,5x80,5 cm, Musée des beaux-arts du Canada 

 

Francisco Goya, Majas au Balcon, environ 1835, Huile sur toile, 195×125.5 cm, Metropolitan Museum of Art, New York

source :  http://newsletters.artips.fr/Magritte_balcon_fb/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article