Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


QCM Justice et droit 2

Publié le 4 Avril 2019, 22:51pm

Catégories : #philo (méthodologie)

QCM Justice et droit 2

1) Que désigne exactement la notion de droit ?
a) le débat politique précédant le vote d’une loi
b) la satisfaction tirée d’une vengeance
c) le fait pour les hommes de vivre sous des règles communes
d) la loi du talion
e) la liberté de tout faire


2) Que désigne l’expression « droit positif » ?
a) le droit effectivement produit par les membres d’une société
b) le droit le plus juste
c) le droit universel déduit de la nature de l’homme
d) le droit qui est conforme aux critères culturels d’un peuple


3)  Comment appelle-t-on la situation qui précède la vie des hommes en société ?
a) la loi de la jungle
b) l’âge d’or
c) la préhistoire
d) la zone de non-droit
e) l'état de nature

4) Que démontre le fait que nous puissions critiquer les lois ?                                     
a) que nous possédons une norme du droit extérieure aux lois    
b) que ce ne sont pas des lois    
c) que les citoyens ont un droit de résistance dans certaines circonstances    
d) que les lois sont partout les mêmes    
e) que la loi est essentiellement une décision injuste


5) Un régime où les détenteurs du pouvoir sont considérés comme les représentants de Dieu sur terre est...
a) théocratique
b) aristocratique
c) oligarchique
d) monarchique
e) démocratique

6) Que désigne, originellement, le terme de « Léviathan » ?
a) une chimère
b) un monstre marin
c) un homme important
d) un tyran
e) un dieu en lévitation


7)  Associer chaque philosophe à son siècle :

a) Rawls       d) XXe
b) Rousseau    e) XVIe                        
c) Machiavel   f) XVIIe


8) Associer ces personnages de l’Antigone de Sophocle à leur position sur la justice
Antigone              Les lois non-écrites peuvent être au-dessus des lois de la cité
Créon                  Les lois de la cité ne souffrent aucune infraction
Ismène               N’a pas de position

9)   Associer ces auteurs grecs à leur œuvre
a) Hésiode    d) Antigone
b) Sophocle   e) L’Iliade
c) Homère     f) La Théogonie


10) Laquelle de ces expressions ne correspond pas à la fin de la justice selon les philosophes antiques ?
a) la vertu des citoyens
b) l’excellence éthique
c) la fidélité aux termes du contrat social
d) le bonheur des hommes


11) Quel est l’exemple à partir duquel Socrate et Céphale réfléchissent sur la justice ?
a) un capitaine de navire ivre de vengeance
b) une caverne remplie de prisonniers innocents
c) un fou à qui l’on devrait rendre son poignard
d) un enfant qui demande du poison


12) On dit de l’opinion affirmant que l’idée de justice dépend du lieu et de l’époque qu’elle est...
a) universaliste
b) réductiviste
c) utopiste
d) relativiste
e) positiviste


13) Associer ces termes à leur définition : 
a) Impartialité     d) Mettre de côté sa subjectivité particulière pour émettre un jugement équitable
b) Objectivité      e) Avoir des critères et une méthode pour émettre un jugement vrai
c) Partialité       f) Fait de faire intervenir sa subjectivité particulière dans un jugement au mépris de l’équité

14) Associer les trois fins de la justice et du droit à leur explicitation :
a) La sécurité    d) Le droit a pour but une répartition équitable des richesses entre les citoyens
b) La propriété   e) Le droit a pour but le règlement des conflits et la cohabitation des citoyens
c) L’égalité      f) Le droit a pour but la protection des biens


15) Associer les trois fondements du droit à leur explicitation :
a) Le fondement moral      d) Les normes de justice reposent sur des normes universellement partagées
b) Le fondement divin      e) La Justice de Dieu doit servir de fondement et de modèle à la justice des hommes
c) Le fondement politique  f) La justice est fondée sur un contrat entre des partenaires


16) Comment appelle-t-on l’ancien adage affirmant « oeil pour oeil, dent pour dent » ?
a) la loi du talon
b) la loi de Theon
c) la loi de la réciprocité
d) la loi du talion
e) la loi de la nature


17) Associer les termes à leur définition : 
a) Justice               d) Réaction immédiate face à une situation que l’on ressent comme injuste
b) Sentiment d’injustice      e)  Volonté particulière de représailles à la suite d’un préjudice subi
c) Vengeance              f) Instauration de règles communes de droit

18) Classer ces régimes politiques du moins légitime (en bas) au plus légitime (en haut):
république démocratique
oligarchie
monarchie absolue
tyrannie
monarchie parlementaire


19) À quoi sert l’idée d’état de nature en philosophie juridique ?
a) à déterminer quels sont les droits inaliénables de l’homme
b) à retrouver les origines de l’évolution de notre espèce
c) à montrer que l’homme est un animal politique
d) à nous distinguer des animaux
e) à établir que l’État est le produit de la volonté divine


20) On dit généralement que notre première expérience de la justice est...
a) une vision évidente de ce qui est juste
b) relative
c) une idée innée
d) le sentiment de l’injustice
e) un enseignement théorique sur le droit


21) Que signifie le terme « inaliénable » ?
a) qui nous appartient
b) que l’on ne peut nous retirer
c) qui appartient à un autre
d) qui nous est extérieur
e) qui aliène

22) Justice ( j) ou vengeance (V) ?
a) Antigone enterre son frère Polynice contre les lois de la cité
b) la loi du talion
c) Achille traîne le cpprs d'Hector après la mort de Patrocle
d) Le procès de Nuremberg


23) Que désigne l’expression « droit positif » ?
a) le droit le plus juste
b) le droit qui est conforme aux critères culturels d’un peuple
c) le droit effectivement produit par les membres d’une société
d) le droit universel déduit de la nature de l’homme

24) Ce qui est déterminé par la loi ou est en rapport avec la loi est qualifié de...
a) propédeutique
b) juridique
c) scientifique
d) sémantique
e) véridique


25) L’introduction d’un tiers dans le règlement des conflits garantit...
a) la sécurité
b) la cordialité
c) la solennité
d) l’aménité
e )l’impartialité

26) Quelles sont les principales fins de l’État selon Hobbes dans le Léviathan ?
le bonheur de tous             Non Oui
la conservation de la vie de chacun     Non Oui
la sécurité collective            Non Oui
la perfection de l’humanité         Non Oui    
la vertu de justice             Non Oui


27) Associer ces trois « lois », qui n’ont de rapport à la loi que le nom, à leur définition :
a) La loi du talion      d) La raison du plus fort est toujours la meilleure
b) La loi du plus fort  e) Œil pour œil, dent pour dent
c) La loi de la jungle  f) Le gros mange le petit

28)  Pour Rousseau, la loi est un commandement de :
a) La volonté générale
b) La volonté de tous
c) La volonté de chacun


29) Chez Sophocle, Créon symbolise le tenant du :
a)  droit positif
b)  droit naturel
c)  droit du plus fort


30 ) Pour Calliclès, est juste que :
a) Le plus faible l'emporte sur le plus fort
b) Le plus fort l'emporte sur le plus faible
c) Le plus fort et le plus faible soient égaux

 

Réponses :


1 c ;

2 a ;

3 e  : Le droit correspond au moment où l’homme accepte qu'une tierce personne (le juge) ou une instance impartiale extérieure règle le conflit ;

4 a) que nous possédons une norme du droit extérieure aux lois 
c) que les citoyens ont un droit de résistance dans certaines circonstances ;

5 a ; 6 b) Le Léviathan est un monstre marin évoqué dans la Bible. Hobbes désigne ainsi le pouvoir absolu que les hommes instaurent par le contrat social ; 


7 a d ; b f ; c e ;

8   ad be cf  ;

9 a f ; b d ; c e ;

10 c Exact ! Les théories du contrat social n’existent pas dans la philosophie antique, elles n’émergent qu’au XVIIe siècle avec Hobbes et Locke ;

11 c) Pour Céphale, la justice c’est rendre à chacun son dû. Socrate lui oppose qu’il ne serait pas juste de rendre son poignard à un ami devenu fou ;

12  d) Oui. Une position relativiste suppose qu’il n’y a pas de vérité ou de justice absolues, mais qu’elles dépendent du lieu, de l’époque, ou de chaque individu ;

13 a d b e c f ;

14 a e bf c e ; c d ;

15 a d ; b e  c f ;

16 d) ;

17 a f  b  d  c e ;

18 république démocratique  monarchie parlementaire  oligarchie  monarchie absolue  tyrannie ;

19 a ;

20 d ;

21 b ;

22 a J  b V   c  V  d J ;

23 c ;

24 b ;

25 e ;

26  n o o n n  ;

27 ae, bd, cf ;


28 a ;

29 a ;

30 b

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article