Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


texte : propositions d'explication d'une phrase philo (Alain)

Publié le 22 Février 2019, 19:03pm

Catégories : #philo (méthodologie)

texte : propositions d'explication d'une phrase philo (Alain)

Voici un texte et des propositions d'explication de la phrase soulignée. Parmi celles-ci, expliquez quelle est celle qui est la plus exacte ; expliquez pourquoi vous rejetez les autres propositions.

   "Je dis que le respect de la vie d'autrui n'est pas un devoir social, attendu qu'il existe indépendamment de l'existence ou de la nature d'une société quelconque. Quand un homme tomberait de la lune, vous n'auriez pas le droit de le torturer ni de le tuer."

Alain, Propos, I

1. Le respect d'autrui dépend de la nature de la société dans laquelle on vit.

2. Le respect d'autrui est un devoir universel car il ne dépend d'aucune culture.

3. Le respect d'autrui n'existe que si on vit de manière indépendante.

4. Le respect d'autrui consiste avant tout dans le respect de sa vie.

Rép.

La proposition 1 contredit purement et simplement le contenu de la phrase à expliquer ("indépendamment (...) de la nature d'une société quelconque").

La proposition 2 caractérise le devoir de respecter autrui comme universel, donc comme s'imposant à tous et comme devant s'appliquer à tous ; elle souligne que ce devoir est inconditionnel et ne dépend pas des particularités culturelles (sociales, historiques, géographiques, etc.), ni de celui qui l'exerce, ni de celui qui en fait l'objet. Elle est donc conforme au sens de la phrase à expliquer.

La proposition 3 dit que "vivre de manière indépendante", c'est-à-dire, d'après le contexte, vivre hors de toute société, est une condition du respect d'autrui, alors que la phrase à expliquer dit que le respect d'autrui est indépendant de toute condition sociale. Autrement dit, le texte affirme qu'il faut respecter autrui quels que soient son mode de vie et le mien. La proposition 3 est donc fausse.

La proposition 4 se prononce sur la question de savoir si le respect de la vie d'autrui est la principale forme du respect pour ce dernier. Cette question n'est pas complètement étrangère à la phrase à expliquer, mais ce n'est cependant pas exactement sur ce point que cette dernière porte : il s'agit de savoir si le devoir de respecter la vie d'autrui est un devoir social ou pas, et non pas de savoir si c'est le plus important des devoirs envers autrui. La proposition 4 n'est donc pas complètement fausse, mais pas vraiment exacte non plus.

source : 

http://philo.pourtous.free.fr/Cours%20et%20conferences/corrections.htm#correction5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article