Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


exercices méthodologie (alternatives/sujets, arguments/thèse, texte, reformualtion, présupposés)

Publié le 25 Février 2019, 17:14pm

Catégories : #philo (méthodologie)

exercices méthodologie (alternatives/sujets, arguments/thèse, texte, reformualtion, présupposés)
EXERCICE 1
I- Choisissez 3 sujets parmi les sujets suivants et reformulez-les sous forme d’alternative (… vraiment…, ou bien au contraire… ?) : (/6)
Exemple :
Les sciences peuvent-elles répondre à la question : qu’est-ce que l’homme ? ► Les sciences permettent-elles vraiment de découvrir l’essence de l’homme, ou bien au contraire en sont-elles incapables ?
  1. La raison suffit-elle à définir l’homme ?
  2. Peut-on ne vivre que pour le plaisir ?
  3. Toutes les opinions sont-elles tolérables ?
  4. Faut-il choisir entre être heureux et être libre ?
  5. Se sentir libre suppose-t-il qu’on le soit ?
  6. L’ignorance est-elle un obstacle à la liberté ?
  7. L’inutile peut-il avoir une valeur ?
  8. N’y a-t-il que les sciences qui permettent d’accéder à la vérité ?
  9. Peut-on avoir peur d’être libre ?
  10. Qu’est-ce qu’un homme libre ?
II- Pour chacun des 3 sujets choisis, donnez 2 arguments en faveur de la thèse, et 2 arguments en faveur de l’antithèse : (/12)
Exemple : ► Thèse :
  • Les sciences permettent d’expliquer comment fonctionne le corps humain (physiologie, biologie, génétique)
  • Les sciences aboutissent à des résultats solides parce qu’ils sont hautement confirmés par l’expérimentation.
Antithèse :
  • Les sciences ne peuvent connaître l’esprit, qui est une réalité métaphysique inexpérimentable
  • Les science ne peuvent découvrir l’essence de quoi que ce soit parce qu’elles posent la question « comment ? » et non « pourquoi ? ».
 
EXERCICE 2 :
Explication de texte : La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.
Nous pourrions penser, sentir, vouloir, nous souvenir ou agir sans qu’il soit nécessaire que nous ayons conscience de tout cela – quoiqu’un philosophe ancien puisse trouver quelque chose d’offensant dans cette idée. Pourquoi donc la conscience est-elle superflue ? (…) Le fait que nos actes, nos pensées, nos sentiments, nos mouvements parviennent à notre conscience – du mois en partie – est la conséquence d’une terrible nécessité qui a longtemps dominé l’homme : étant l’animal qui courait le plus de dangers, il avait besoin d’aide et de protection, il avait besoin de ses semblables, il était forcé de savoir exprimer sa détresse, de savoir se rendre intelligible – et pour tout cela il lui fallait d’abord la conscience, pour savoir lui-même ce qui lui manquait, savoir quelle était sa disposition d’esprit, savoir ce qu’il pensait. (…) Mais la pensée qui devient consciente n’en est que la plus petite partie, la partie la plus médiocre et la plus superficielle – car c’est cette pensée consciente seulement qui s’effectue en paroles, en signes de communication, ce qui révèle bien l’origine même de la conscience.
Nietzsche
Éléments de correction pour le texte de Nietzsche.
Répondre à ces questions vous permet d’aborder tous les éléments importants du texte de Nietzsche.
I. Quelles sont les notions en jeu dans ce texte ?
II. Réfléchir à la thèse du texte et à l’antithèse ; formuler une problématique :
  1. Traditionnellement, comment considère-t-on l’homme ? Quelle position lui donne-t-on dans la nature et par rapport à l’animal ?
  2. Qui pourrait être le représentant de cette tradition ? Justifiez votre réponse.
  3. Face à cette interprétation de la place de l’homme dans le monde, Nietzsche se veut méfiant et critique, quelle est sa thèse ?
  4. Formulez à présent une problématique.
III. Les articulations du texte, autrement dit les étapes de l’argumentation de l’auteur lui permettant de soutenir sa thèse :
Première partie de _________________________________ à ___________________________________________ Objet de cette première partie :
Deuxième partie de _________________________________ à ___________________________________________ Objet de cette deuxième partie :
Troisième partie de _________________________________ à ___________________________________________ Objet de cette troisième partie :
 
EXERCICE 3
I- Les sujet suivants expriment-ils la nécessité ou/et l’obligation ? Reformulez-les pour justifier votre choix.
·"est-il nécessaire ?" => le contraire est-il impossible, ou pas ?
·"est-il obligatoire ?" => le contraire est-il interdit, ou pas ?
  1. Faut-il reconnaître à l’homme une place particulière dans le monde ?
  2. Faut-il aimer pour respecter ?
  3. Faut-il admettre toutes les opinions ?
  4. Doit-on dire que sans la société la conscience individuelle ne s’éveillerait pas ?
  5. Doit-on limiter le pouvoir de l’homme sur la vie ?
  6. Doit-on parler de la science ou des sciences ?
  7. Faut-il craindre le regard d’autrui ?
  8. Faut-il distinguer une interprétation d’une explication ?
  9. Faut-il distinguer le citoyen dans l’État et l’individu dans la société ?
  10. Faut-il refuser toute liberté aux ennemis de la liberté ?
  11. Pourquoi faut-il être juste ?
  12. Pourquoi faut-il, pour être un bon observateur, être un bon théoricien ?
II- Les sujet suivants expriment-ils le droit ou/et la possibilité ? Reformulez-les pour justifier votre choix.
·"est-il possible ?" => n’est-ce pas impossible ? => le contraire est-il nécessaire, ou pas ?
·"a-t-on le droit" => n’est-ce pas interdit ? => le contraire est-il obligatoire, ou pas ?
  1. Peut-on penser sans être conscient ?
  2. Peut-on désobéir aux lois ?
  3. Peut-on sans se contredire, parler de "science de l’homme" ?
  4. Peut-on ne pas être égoïste ?
  5. Peut-on se mettre à la place de l’autre ?
  6. Peut-on à la fois exploiter la nature et libérer l’homme ?
  7. Peut-on dire d’une civilisation qu’elle est supérieure à une autre ?
  8. Peut-on qualifier d’inhumaines certaines actions de l’homme ?
  9. Peut-on aimer le travail ?
  10. Peut-on se libérer du passé ?
  11. Peut-on faire la guerre au nom des droits de l’homme ?
  12. Peut-on tout attendre de l’État ?
EXERCICE 4
Travailler sur les présupposés d'un sujet de dissertation
Presuppose = ≪ pre-suppose ≫ = supposition prealable, c'est-a-dire hypothese admise comme point de depart de la reflexion.Certains sujets ne presupposent aucune reponse, ils sont ≪ neutres ≫ et totalement ouverts.
Ex. : Qu'est-ce que le juste ? → il s'agit de definir le juste.
D'autres, au contraire, dans la maniere dont ils sont formules, presupposent deja certains elements de reponse.
Ex : Suffit-il d'obeir aux lois pour etre juste ? → il s'agit aussi de savoir ce qu'est le juste,mais la question contient deja une reponse : la formulation presuppose qu'etre juste consiste en effet a obeir aux loismais demande si ce n'est que cela, ou bien si c'est aussi autre chose, qui viendrait en plus.
Le presuppose present dans un sujet peut bien sur etre accepte ou refuse, mais il faut toujours commencer par l'admettre et traiter le sujet tel qu'il est formulé. C'est seulement dans une dernière partie qu'il est éventuellement possible (voire parfois nécessaire) de le contester.
Ex. : Suffit-il d'obeir aux lois pour etre juste ?
→ 1ere partie : en quoi obeir aux lois permet-il d'etre juste ?
→ 2eme partie : mais pourquoi etre vraiment juste exige-t-il aussi autre chose, de l'ordre d'une vertu personnelle ?
→ 3eme partie : de plus, obeir a certaines lois ne peut-il pas entrainer des injustices ?
Exercice 1 : repérer les présupposés d'un sujet
Les sujets suivants contiennent-ils un presuppose ? Si c'est le cas, formulez-le.
1- La loi est-elle toujours au service des plus faibles ? Oui O Non O
→ si presuppose =
2- Etre libre, est-ce faire ce qui nous plait ? Oui O Non O
→ si presuppose =
3- L'obeissance s'oppose-t-elle necessairement a la liberte ? Oui O Non O
→ si presuppose =
4- Faut-il etre libre pour etre heureux ? Oui O Non O
→ si presuppose =
5- Le bonheur n'est-il qu'une accumulation de plaisirs ? Oui O Non O
→ si presuppose =
6- Pour etre moral, faut-il ecouter sa raison ou sa sensibilite ? Oui O Non O
→ si presuppose =
7- La science a-t-elle le monopole de la verite ? Oui O Non O
→ si presuppose =
8- Penser librement, est-ce penser n'importe quoi ? Oui O Non O
→ si presuppose =
9- L'esprit est-il plus libre que le corps ? Oui O Non O
→ si presuppose =
10- Peut-on etre libre sans etre raisonnable ? Oui O Non O
→ si presuppose =
 
source : http://ijphilo.blogspot.com/2014/10/exercices-rendre-rentree-toussaint-tles.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article