Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


dissertation : ne pas admettre de préjugé (guerre, liberté)

Publié le 23 Février 2019, 17:08pm

Catégories : #philo (méthodologie)

dissertation : ne pas admettre de préjugé (guerre, liberté)

NE PAS ADMETTRE DE PREJUGE !

 

1- Pourquoi faut-il se méfier des questions apparemment ouvertes ?

Un bon vendeur ne vous demande jamais « voulez-vous acheter quelque chose ? » car ses questions ont pour but de créer votre désir d’acheter ce qu’il vend. De la même façon, un sujet de philosophie pose souvent une question tout en véhiculant un jugement discutable. Lors de la problématisation d’un sujet il faut donc se demander : quel préjugé cet énoncé peut-il cacher ?

2-Exemples d’application de cette technique de problématisation

• Sujet 1 : « Les guerres sont-elles un effet de la nature humaine ? »
Ce sujet présuppose qu’il y a une nature humaine. Acceptant ce présupposé dans les deux premières parties, on se demandera si la nature humaine est mauvaise (Hobbes) ou si elle est bonne mais corrompue (Rousseau). En troisième partie, ce présupposé sera nié : l’être humain n’a pas d’instinct régulant ses comportements individuels au bénéfice de l’espèce, lui seul peut décider d’un usage de la guerre soumis à la préservation de son espèce.

• Sujet 2 : « Etre libre n’est-ce pas la cause de notre malheur ? »
Ce sujet présuppose que L’homme est libre. En troisième partie, on peut montrer que l’homme n’est pas libre et que l’acceptation positive du fait que ses actes ne sont jamais personnels mais l’effet de l’univers le rend heureux.
Si vous pensez que cette solution justifie des conduites irresponsables, vous devez interroger en première partie l’existence de la liberté, puis la réhabiliter avant les deux parties suivantes : « Accepter les lois déterminant ce que nous sommes, peut nous donner la joie d’être libéré de tout souci personnel. Mais connaître ces lois ne nous découvre-t-il pas la possibilité de nous améliorer ? ».

• Vous avez donc deux types de plan si un préjugé est repéré :

  • Type 1 (efficace et évitant le hors sujet) : traiter le sujet en deux parties puis en troisième partie, le contester tout en lui donnant une réponse.
  • Type 2 (plus subtile et difficile) : contester le sujet en première partie puis le réhabiliter dans une transition et le traiter dans ce nouveau contexte.

source :

http://www.lyc-vinci-st-witz.ac-versailles.fr/spip.php?article29&artpage=6-9#outil_sommaire_5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article