Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fredericgrolleau.com


La perfection dans "Black Swan" : obsession ou folie ? (exposé)

Publié le 11 Avril 2018, 08:13am

Catégories : #Philo (exposés), #Philo & Cinéma

La perfection dans "Black Swan" : obsession ou folie ? (exposé)

Proposition d'exposé par Astrid Aerts, 2de, lycée Albert Ier de Monaco, 2018

 

 

  • Black Swan
    • Synopsis
  • Nina est une jeune danseuse passionnée, qui rêve de décrocher le rôle principal du lac des cygnes : un rôle double dans lequel la danseuse incarne le cygne blanc et le cygne noir. Son vœu est exaucé, mais tout ne se passe pas comme prévu.

Le chorégraphe, Thomas Leroy la sait parfaite pour incarner le rôle du cygne blanc mais n’est pas convaincu de ses capacités à jouer le cygne noir ; pour celui-ci il trouve qu’une autre danseuse nommée Lily lui conviendrait mieux (même si elle est beaucoup moins talentueuse). L'ascension de la danseuse vers le succès devient aussi une descente aux enfers.

  • Nina représente le cygne blanc du fait de sa personnalité fragile, pure mais va explorer son côté sombre afin de se réaliser pleinement. Elle se sent menacée par Lily et va donc s’inventer une rivalité avec celle-ci, rivalité qui va empirer. Son état se dégrade et le personnage du cygne noir la gagne petit à petit et prend le contrôle.
  •  

Problématique : Est-ce que la poursuite de la perfection peut devenir une obsession et/ou pousser à la folie ?

 

  • 1er Extrait : La dispute https://youtu.be/2jeq15Jw88M
    Durant la première partie de la représentation, alors que Nina est en train d’être soulevée par un danseur, les visages des danseuses autour d’elle commencent à se confondre et la lumière à l’aveugler. Soudain, elle perd l’équilibre et tombe à terre sous les regards ahuris de Thomas et des spectateurs.
    Quand Nina retourne dans sa loge, bouleversée et humiliée elle y retrouve Lily assise devant son miroir. Celle-ci commence à se moquer d’elle, à parler de sa performance et à la menacer en lui disant que, visiblement, elle n’est pas à la hauteur et qu’elle devrait la remplacer pour le cygne noir. Les deux jeunes femmes luttent et Nina réussit à blesser Lily grâce à un bout de miroir cassé qu'elle utilise comme un couteau.
  • Durant leur lutte, le visage de Lily change et se transforme en celui de Nina puis après le coup de couteau redevient le sien. Cette scène représente le fait que cette dispute n’était qu’une dispute contre elle-même, littéralement et figurativement, symbolisant la bataille contre sa schizophrénie. Nina cache ensuite le corps et repart sur scène pour enchaîner l'acte suivant, celui du cygne noir.

 

Quand elle revient dans sa loge, quelqu’un frappe à la porte et c'est Lily qui vient la féliciter. 
Le corps a disparu et Nina se rend compte que c'est elle qui est blessée. Elle a cru se battre avec Lily (qu'elle considère comme son ennemie), mais c'est contre elle-même qu'elle s'est battue. Comme le dit si bien Thomas le chorégraphe : "Ta seule ennemie c'est toi-même.". 
Lily peut alors être considérée comme un adjuvant pour Nina car celle-ci donne à son double le visage de Lily pour tenter d'oublier sa folie et de se convaincre de l’existence d’une ennemie réelle. Pourtant, pratiquement à chaque fois, la schizophrénie reprend le dessus puisque le visage de Lily, redevient bien vite celui de Nina.

 

Quand elle rentre chez elle le soir avant le grand jour, ses jambes se brisent par une force maléfique. La transformation continue.
L'explication la plus plausible consiste donc à supposer que Nina, à force de vouloir chercher la perfection et d'être sans cesse brimée et infantilisée, ne trouve d'autre solution pour se libérer que la schizophrénie. Sa part sombre devient plus forte et veut s'exprimer au grand jour. 

 

Dans ce film, l'art mène à la schizophrénie. La perfection s'obtient en passant par la maladie mentale. 
Si on se penche un peu plus sur l'histoire du Lac des cygnes, voilà ce que l'on a : une jeune fille se transforme en cygne blanc et tombe amoureuse du prince. Mais le prince tombe amoureux du cygne noir. La jeune fille transformée au cygne blanc se tue de chagrin. 
C'est l'histoire qu'on observe sur scène pendant le film et dans les coulisses. En effet, Nina, en cygne noir, remporte les applaudissements du public et du chorégraphe Thomas. Elle se rue d'ailleurs vers lui pour l'embrasser : le cygne noir a séduit Thomas.

Mais Nina n'arrive plus à tenir sa personnalité noire : celle-ci s'engouffre et fait disparaître le cygne blanc. Durant le ballet Nina hallucine qu'elle est en train de se transformer complètement en cygne noir. Pour le dernier acte, Nina redevient le cygne blanc et, blessée au ventre, meurt. Toute l'histoire du film s'est donc déroulée comme l'histoire dans l'histoire. 
L’obsession de la perfection lui a couté sa vie.



 

CONCLUSION :

  • Nina donne sa vie pour un but à atteindre, qui devient une obsession. L’obsession d’être la meilleure, de faire ce ballet qui est considéré comme étant l’un des plus durs. Le corps dans Black Swan est beaucoup meurtri.
  • L’atteinte de la perfection dans ce film peut également être lié à la peur de l’échec. Son corps est meurtri car, selon elle, elle est désormais devenue l’échec et donc pense qu’en se faisant du mal et en s’anéantissant petit à petit elle anéantira l’échec pour pouvoir atteindre plus facilement la perfection. Elle est prête à mourir, à s’enlever de son enveloppe charnelle pour une idée. Elle est morte dans son rôle, elle a incarné à la perfection son rôle car son personnage meurt.
  •  Plus rien n’a donc d’importance pour Nina que son but, tout se transforme en idée. Comme l’ancienne ballerine qu’elle ne considère pas comme une personne mais comme un but à atteindre. L’ancienne ballerine a eu dans le passé une relation avec Thomas Leroy, celle-ci représente le cygne noir et le cygne blanc  la perfection. Le but pour les deux cygnes est de séduire le prince. Peut-être que le chorégraphe représente le Prince et donc que Nina, en voulant incarner le rôle parfaitement, veut elle aussi le séduire pour être plus proche encore de le perfection dans la réalité.
  •  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article