Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fredericgrolleau.com


Le sens de la justice dans "Death Note" (exposé)

Publié le 7 Février 2017, 15:27pm

Catégories : #Philo (textes - corrigés)

Le sens de la justice dans "Death Note" (exposé)

exposé proposé par mr Suresh Kumaraswamy, lycée Albert Ier, Monaco, janvier 20017.

 

J'ai choisi de faire un exposé sur Death Note, un classique des mangas. Un manga est une bande dessinée japonaise qui a pour premier but de divertir, mais ce qui peut la distinguer d'une bande dessiné,e c'est le fait qu'elle peut aborder plusieurs thèmes de société, et peut nous faire réfléchir sur nous- même et ce qui nous entoure. Death note est un manga écrit par Tsugumi Oba publié en 2003, il n'a pas été écrit pour philosopher mais pose des questions qui peuvent nous faire réfléchir. Celui-ci évoque la notion de Justice, mais également la nature de l'homme.

Cette 1ère image est une référence de l'oeuvre de Michel Ange, La Création d'Adam. On y voit le héros tendre sa main pour se saisir de la pomme : fruit du péché dans le jardin d'Eden que lui offre une sorte de monstre.

http://aminoapps.com/page/anime/2910575/christianity-in-death-note

 

I°/ Présentation
vidéo 2:26 à 4:02

https://www.youtube.com/watch?v=Vmz0Pwi93bE&t=490s

C'est l'histoire d'un lycéen de 17 ans surdoué qui s'appelle Light Yagami, qui reçu une éducation modèle pour réussir ses études, mais en dehors des cours il avait envie que les choses changent, car il entendait tous les jours des faits divers qui se répétaient sans que rien ne soit réglé . Un jour en plein cours, il voit un cahier tomber du ciel avec comme titre Death Note, «la personne dont le nom est écrit dans ce cahier meurt, d'une crise cardiaque». Il a décidé de le tester ce qui a provoqué sa rencontre avec un Dieu de la Mort (Ryûk) qui avait laissé tomber son cahier de la mort sur Terre pour soi-disant se divertir. Light a alors reçu un pouvoir divin avec la capacité de donner la mort à quelqu'un dont le nom est écrit sur le cahier.

Mais alors peut-on juger les autres parce qu'on en a le pouvoir ? Peut-on faire justice soi-même ? Quelle est la véritable nature de l'homme lorsque le danger de punition n'existe plus ?

La justice est un principe moral rendant possible la mise en œuvre de règles qui garantissent l’ordre public dans le respect du bien commun et des droits de chacun. L'idée de faire Justice insinue qu'autrui existe autour de soi, car seul avec sa propre subjectivité, aucune inégalité  n'existerait. L'injuste ne respecte pas l'égalité mais se confond avec l'inégalité ; la juste moyenne, c'est ce qui est égal. Or à partir de là, des contestations sont provoquées à cause de différents traitements selon les personnes.

II°/ La Vision de Light

Vidéo 6:05 à 7:56
https://www.youtube.com/watch?v=aupWyXhdbi0

1) Une Justice solitaire

Dans Death Note, Light a ciblé les criminels, les violeurs et tout ceux qui commettaient le Mal, pour que les bons vivent dans un monde juste. Les policiers ont trouvé ce phénomène étrange mais la population se réjouissait et appelait leur sauveur Kira ,qui veut dire «tueur». Light a voulu rester anonyme et a profité de sa médiatisation pour se proclamer Dieu du Nouveau Monde et a agi en gardant le nom de Kira. Il nous donne l'impression de vouloir faire quelque chose de bien pour pouvoir protéger les victimes, mais pour Kant, on doit agir en sorte que nos règles personnelles deviennent des loi universelles. C'est une de ses maximes dans les  Fondements de la Métaphysique des Mœurs où il disait «Agis uniquement d'après la maxime qui fait que tu puisses vouloir en même temps qu'elle devienne une loi universelle» . Une règle personnelle ne peut être une règle universelle que si elle est accordée par tout le monde. Sauf que Light a agi selon son propre vouloir avec sa vision de la Justice et n'a pas pensé à l’intérêt général.

2) Qui doit faire la Justice?
15:36 à 18:30et 20:54 à 21:20

https://www.youtube.com/watch?v=aupWyXhdbi0

Un détective anonyme s'appelant L a enquêté pour capturer Light. L et Kira ont chacun leur propre vision de la Justice. Les 2 personnages ont différentes façons de juger les autres mais aucune des 2 méthodes ne peut convenir. L va plutôt emprisonner ses suspects et utiliser la torture psychologique pour soutirer des informations, ou même sacrifier un détenu pour réussir sa mission sans se soucier de sa dignité. Light, lui, tue n'importe quel personne quel que soit son délit car pour lui le Mal entier doit être effacé. A ce moment-là, même mentir à quelqu'un serait condamnable de la peine suprême, selon Light.

En réalité, on devrait tous être jugé car on a un jour tous fait du Mal. Alors il n'y a qu'un être parfait qui peut nous juger et ce serait Dieu. Sur Terre, Thomas Hobbes, un philosophe anglais du 17ème siècle, pense qu'il n'y a que l’État : en tout cas c'est son rôle de garantir la sécurité et la paix à ses habitants avec la police et la Justice pour qu'ils aient une vie tranquille. L'homme à «l'état de nature est en guerre de chacun contre chacun»  où chacun se battrait pour posséder des biens. Avant Dieu, seul l’État serait en mesure de juger nos crimes, etnon pas un homme qui aurait les pouvoirs d'un Dieu.

III°/ La Vraie Nature de L’homme

1) L'homme serait mauvais

Si Light a pu tuer beaucoup de personnes c'est parce qu'il est resté sous l'anonymat et a pu agir sous le nom de Kira. On peut alors se demander ce qu'on serait capable de faire si on ne se faisait pas prendre. C'est dans l'anonymat qu'il est plus facile de faire du mal, car on aurait juste peur du jugement que l'on a sur la gravité de nos actes. (Les hackers continuent de faire leur travail et ne s’arrêteront pas tant qu'ils ne seront pas punis. Les tricheurs continueront de tricher tant qu'ils penseront que cela leur est favorable jusqu'à qu'ils se fassent prendre) C'est grâce à la répression de la police, de la prison qu'on se retient de commettre des actes maléfiques.

Finalement, on dit souvent que certaines personnes ont bon cœur, mais on ne sait pas si c'est parce que leur âme est pure ou si c'est parce qu'elles veulent éviter la punition qu'elles font de bonnes choses.

 

2) L’homme a les moyens de devenir bon

9:50 à 12:10
https://www.youtube.com/watch?v=9m4qn1Wtg10&t=710s

Light est sorti vainqueur de son combat contre L en écrivant son nom complet dans son Death Note. Mais un disciple de L se nommant Near a voulu lui succéder et s'est mis à son tour à traquer Light. Pour Near, on ne peut pas différencier le bien du mal si Dieu n'existe pas. Mais quand on juge quelqu'un on sait s'il est bon ou pas, et cela c'est une des preuves que Dieu existe comme l'a prouvé Descartes. « Le bon sens est la chose la mieux partagée », Dieu a mis en nous «quelques lumières » et c'est ce qui a permis a Near de dire que Light est un assassin et non un sauveur. Light n'a pas pu le remarquer car il avait trop de haine en lui alors qu'il voulait changer les choses, il n'a pas remis en question son jugement alors que Near le fait et c'est ce qui lui a donné raison.

 

Conclusion

Après avoir lu Death Note, on se rend compte que, même si on est bien éduqué et brillant dans tout ce qu'on entreprend, on peut tous basculer car au fond de nous on est capables de faire des choses mauvaises, mais tout ce qui nous retient c'est la peur d'être puni. Le fait de vouloir une juste moyenne pour concourir à l'égalité suppose qu'il y ait des opposants à la conception de justice. Les démocrates chercheront à tout prix la liberté alors que les oligarques penseront que le mérite de bénéficier du juste varie en fonction de la richesse et de la naissance.
Ma réponse à ces oppositions générant des contestations face à la Justice leur faisant face, c'est que nous ne choisissons pas notre corps, notre origine, ni la façon dont nous voulons vivre notre vie en fonction de nos richesses. Mais ce qu'il a de bien commun en nous, c'est le bon sens dont on nous a fait le don ...et il faut savoir l'utiliser à bon escient.

 

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

Mahatma Gandhi

 

 

Commenter cet article