Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fredericgrolleau.com


« Gli studenti non sanno l’italiano ». La denuncia di 600 prof universitari

Publié le 5 Février 2017, 16:01pm

Catégories : #Echos d'Italie

« Gli studenti non sanno l’italiano ». La denuncia di 600 prof universitari

Corriere della sera / universita

« Gli studenti non sanno l’italiano »
La denuncia di 600 prof universitari

Appello accorato dei docenti che chiedono un intervento urgente al governo e al Parlamento. «Nelle tesi di laurea, errori da terza elementare.
Bisogna ripartire dai fondamentali : grammatica, ortografia, comprensione del testo»

di Orsola Riva
5 febbraio 2017

 

Possibile ritrovarsi a correggere una tesi di laurea dovendo usare la matita rossa e blu come in un temino della scuola elementare ? Purtroppo sì. Basta leggere alcune delle testimonianze drammatiche dei 600 professori universitari che in pochi giorni hanno sottoscritto un accorato appello al governo e al Parlamento per mettere in campo un piano di emergenza che rilanci lo studio della lingua italiana nelle scuole elementari e medie.
Ripartendo dai fondamentali: «dettato ortografico, riassunto, comprensione del testo, conoscenza del lessico, analisi grammaticale e scrittura corsiva a mano». Può sembrare un ritorno indietro ma, come spiega Giorgio Ragazzini, uno dei quattro docenti di scuola media e superiore del Gruppo di Firenze che hanno promosso la lettera, «forse stiamo risentendo anche di una svalutazione della grammatica e dell’ortografia che risale agli anni 70».
E invece, come già si diceva in un film diventato di culto dopo gli anni del riflusso, «chi parla male pensa male». O, come preferisce ricordare il professor Ragazzini citando Sciascia, «l’italiano non è l’italiano, è il ragionare». (...)

---
traduction :

Corriere della sera / université

"Les étudiants ne savent plus l'italien"
le cri d'alarme de 600 professeurs universitaires

par Orsola Riva
5 février 2017

Appel affligé des enseignants qui demandent une intervention urgente au gouvernement et au Parlement. "Dans les thèses de maîtrise, fautes de troisième élémentaire. Il faut repartir des fondamentaux : grammaire, orthographe, compréhension du texte"
Est-il possible de se retrouver à corriger une thèse de maîtrise en devant utiliser le crayon rouge et bleu comme dans un devoir de l'école élémentaire ? Malheureusement, oui. Il suffit de lire quelques-uns des témoignages dramatiques des 600 professeurs universitaires qui ont souscrit en peu de jours un appel affligé au gouvernement et au Parlement afin de mettre en place un plan d'urgence pour relancer l'étude de la langue italienne dans les écoles élémentaires et moyennes.En repartant des fondamentaux: "dictée orthographique, résumé, compréhension du texte, connaissance du lexique, analyse grammaticale et écriture cursive à la main."

Cela peut sembler un retour en arrière mais, comme l'explique Giorgio Ragazzini, un des quatre professeurs d'école secondaire et supérieur du Groupe de Florence qui ont lancé cette lettre, "nous sommes en train d'hériter peut-être aussi d'une dévaluation de la grammaire et de l'orthographe qui remonte aux années 70." Et en revanche, comme il se disait déjà dans un film devenu culte après les années de refoulement, "qui parle mal pense mal." Ou, comme préfère le rappeler le professeur Ragazzini en citant Sciascia, "l'italien ce n'est pas l'italien, c'est la pensée." (...)

lire la suite de l'article en italien

frederic grolleau

Commenter cet article